comment les fondateurs dirigent leur startup

comment les fondateurs dirigent leur startup

Antoine Colboc, associé pour le cabinet Boyden, a interviewé 58 fondateurs de startups aillant réussi (introduites en bourse, rachetées ou aillant levé plus de 10 millions d’euros). Parmi ces 58 dirigeants, que des grands succès reconnus par tous : Critéo, BlaBlaCar, La Fourchette ou Prestashop entre autres.

Son but ? Essayer de dégager les composantes clés du management idéal pour atteindre le succès.

Il a focalisé son travail sur 6 dimensions managériales qu’il savait particulièrement bien développées chez les fondateurs de start-up : l’intuition, l’agilité, l’ambition, la pédagogie, le collectif et la communication.

 

Certaines qualités sont innées

 

Il en ressort que 80% d’entre eux utilisent leur intuition pour les décisions de business (50% lui font 100% confiance et foncent !), mais ils sont plus frileux dans les relations humaines, comme dans le recrutement notamment. Ils ont une ambition claire et assumée et tous reconnaissent l’agilité comme facteur incontournable de succès, même si nécessitant énormément d’énergie. Les règles sont toujours les mêmes : regarder toujours devant soi, remettre en cause ses propres décisions ; ne pas se priver de penser aujourd’hui le contraire d’hier ; ne pas avoir peur de l’erreur.

 

Parfois, le travail sur soi est nécessaire


L’esprit pédagogique est perçu comme fondamental par la quasi-totalité des fondateurs interrogés. Il faut en effet savoir simplifier la présentation d’une technologie nouvelle pour pouvoir l’expliquer aux investisseurs, il faut répéter pour s’assurer que le message soit bien intégré par les collaborateurs, ce qui n’est pas toujours naturel pour certains fondateurs impatients.

Cette pédagogie mène à un autre point important : la communication. Il faut savoir communiquer son rêve pour fédérer les équipes autour d’un projet, mais aussi créer un climat de confiance pour rassurer les médias quand on n’a pas grand-chose à montrer au début de l’aventure.

Ces 2 dernières dimensions ne sont pas toujours naturelles, elles sont souvent vécues comme nécessitant un important travail sur soi.

Quant au collectif, c’est un passage obligé dès que l’entreprise grandit. Il faut savoir déléguer, accepter que d’autres fassent différemment, ce qui n’est pas toujours facile à accepter.

Bien sûr, comme on pouvait s’en douter, il n’existe pas un seul profil type, chacun aillant ces dimensions plus ou moins développées. Mais ces traits semblent fondamentaux dans la recherche du succès.

A vous de les intégrer dans votre conduite d’entreprise !

 

Les conclusions de l’étude :Etude sur les dirigeants de startup_conclusion

La version complète ici!

2017 prédictions stratégie

2017 prédiction stratégieGartner, l’entreprise américaine de conseil et de recherche dans le domaine des techniques avancées, vient de publier ses prédictions stratégiques pour 2017 et après. En voici les grandes lignes :

  • D’ici 2020, 100 millions de consommateurs feront leur shopping en réalité augmentée.
  • D’ici 2020, 30% des sessions de navigation sur internet seront faites sans écran.
  • D’ici 2019, 20% des marques abandonneront leurs applications mobiles.
  • D’ici 2020, les algorithmes modifieront de façon positive le comportement de plus d’un million de travailleurs dans le monde.
  • D’ici 2022, une entreprise basée sur le blockchain vaudra 10 milliards de dollars.
  • D’ici 2021, 20% de toutes les activités qu’un individu puisse avoir impliqueront une des 7 entreprises géantes du digital.
  • Jusqu’en 2019, chaque dollar investi par une entreprise dans l’innovation demandera 7 dollars de plus pour sa mise en application.
  • Jusqu’en 2020, l’internet des choses (Internet of Things, IoT) augmentera la demande de stockage des centres de données de seulement 3%.
  • D’ici 2022, l’Internet des choses sauvera 1 billion de dollars aux consommateurs et entreprises en maintenance, services et consommables.
  • D’ici 2020, 40% des employés pourront réduire leurs dépenses de santé en portant des traqueurs d’activité physique.

Pour en savoir plus sur ce qui les amené à de telles prédictions, vous pouvez aller directement sur leur site en anglais, il suffit de créer un compte pour avoir accès gratuitement à l’ensemble de l’étude. https://www.gartner.com/doc/3471568?srcId=1-7484470122

logo boss to boss collaboratif

solitude dirigeant gouvernance comité vision missionVous l’avez manquée? Pas de souci, la newsletter de novembre est à découvrir en cliquant ici!

La news du BOSS: Témoignages, articles et événements

Vous pourrez y découvrir le témoignage de Paul-Henri Dubreuil après un Booster lab riche en enseignements, l’article de BPI France sur la solitude des dirigeants et le Maddy Keynote, grand sommet de l’innovation qui aura lieu en janvier 2017.

 

 

solitude dirigeant gouvernance comité vision mission BPI

solitude dirigeant gouvernance comité vision missionPrêt d’1 dirigeant sur 2 souffre de la solitude

BPI France a récemment publié une étude sur la solitude du dirigeant. Questionnaires et entretiens en face-à-face ont mis à jour une triste réalité: Prêt d’un dirigeant sur deux se sent isolés.

3 dirigeants sur 4 aspirent à être plus et mieux entourés

Les raisons sont multiples: que ce soit à cause de l’isolement dans la décision et dans la réflexion qui la précède, de l’image du dirigeant à qui « les autres » ne parlent pas, de l’imprévisibilité de l’environnement concurrentiel, économique et réglementaire, 45% des dirigeants de PME et d’ETI interrogés se sentent isolés.

Ce n’est pas une fatalité

Il existe cependant de nombreuses solutions:

  • La mise en place d’organes de gouvernance
  • Un travail sur le positionnement et la mission de l’entreprise
  • le développement d’un leadership plus collaboratif
  • le partage du capital et de la décision

Pour lire l’étude au complet, cliquez sur le lien ci-dessous:

La solitude du dirigeant: L’étude complète de BPI France

 

Et vous, vous en êtes où? Faites ce quiz pour le savoir!

article JDE journal des entreprises Innosea Boss to Boss

Innosea Boss to Boss conseilsLes conseils de BOSS to BOSS sont bons à prendre

« On a mis en place un atelier Boss to Boss avec Cyrille Corlay. J’ai été conseillé par des chefs d’entreprises qui avaient été confrontés à la même problématique. Ca a été très instructif. Suite à cela, on a écrit un plan de développement et écrit une feuille de route pour 2017-2020. On est en adaptation permanente. Moi je le vis très bien. J’aime bien les problèmes ! On a plein d’options, il faut faire les bons choix. Si c’était déjà trop confortable, ce serait aussi une prise de risque. C’est comme cela que je le vois » rapporte Hakim Mouslim, Pdg d’Innosea. conseils

logo de la Radio des entreprises

L’intelligence collaborative, comment ça marche?

C’est la question que s’est posée la RDE, invitée au 1er Café du BOSS jeudi 15 septembre.

Dans une émission spéciale du 16 septembre, Simon Janvier explique comment marche l’intelligence collaborative dont il a été témoin lors du Café du BOSS. En effet, plus d’une trentaine de dirigeants ont travaillé sur le « why » de leur entreprise, allant plus loin dans leur réflexion grâce à l’intelligence du groupe. Pour découvrir leur ressenti, cliquez ci-dessous!