• Lauren Rousseau

Un dirigeant peut-il avoir trop confiance ?

Mis à jour : janv. 6

Qu'est ce que la Confiance ? À qui faire confiance ? À soi ? Aux autres ?

Résulte t-elle d'une intégrité ? Ou peut elle être donnée avec parcimonie tout en étant profitable à la bonne santé de mon entreprise et de mes collaborateurs ? La réussite demeure t-elle au sein d'une confiance transverse ? Celle permettant d'aboutir à la séparation des pouvoirs et à la délégation des tâches, ce sans quoi on ne peut aborder une Gouvernance solide et équilibrée.


Et si j'inspirais Confiance en donnant la mienne ?


Ma confiance en les autres et la Confiance que l'on me porte dépendent-elles avant tout de ma Confiance en moi ?


La Confiance s'inscrit dans une bienveillance réciproque des individus et résulte de la sincérité, de la confidentialité, du respect, du non jugement, mais aussi de l'entraide : Enjeux et valeurs qui nous sont chers chez BOSS to BOSS.

La Confiance est quelque chose que l'on ressent, que l'on vit. C'est quelque chose qui nous change, où plutôt, qui nous donne la Confiance d'Être celui que nous sommes.


Un chef d'entreprise doutant de lui peut-il accorder sa confiance à ses collaborateurs ? Si ce dernier doute de lui, ne va t-il pas douter de ses équipes ? D'autre part, si je rayonne de Confiance en moi, j'inspire Confiance, vous ne pensez pas ?


Bien que donner sa confiance à autrui peut sembler laborieux et constituer une source d'inquiétudes, nous partons du principe que si je me fais confiance, j'ai à l'esprit que je mets tout en oeuvre pour que les autres agissent de manière favorable à mon égard.

Alors si je fais confiance, qu'est-ce que je risque ? Que les résultats des actes menés, ne soient pas ceux escomptés ?

Si je me fais confiance, je sais que je détiens les ressources et les capacités nécessaires pour rectifier le tir en cas de déception.



Alors comment faire grandir la Confiance et pérenniser sa valeur ajoutée au sein de mon entreprise ?


Dans une structure la Confiance nait et se renforce de par la transparence du management et la cohérence des actions qui y sont menées. De cette façon, l'investissement propre à chacun grandit peu à peu au sein l'organisation.

Il est également important de souligner que la confiance est quelque chose qui s’acquiert au fil du temps tel un apprentissage laborieux et respectueux des deux parties... Ou mieux, comme un apprivoisement ! On constate bien souvent que plus la confiance s'installe doucement, plus celle-ci est acquise de manière durable...


"Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :

- S'il te plaît... apprivoise-moi ! dit-il.

- Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des

amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.

- On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont

plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les

marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont

plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !

- Que faut-il faire? dit le petit prince.

- Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de

moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'œil et tu ne diras rien. Le

langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu

plus près..." extrait du Petit Prince de Saint Exupéry


Lorsque que la confiance règne, le dirigeant peut sereinement déléguer une partie de ses tâches aux salariés. De ce fait, il est plus apte à se concentrer sur des sujets qui lui sont propres. C'est lorsque que l'on arrive à ce mode de fonctionnement que nous pouvons bien souvent observer un accroissement de l'efficience, de la productivité et de la qualité du travail aussi bien du côté du dirigeant que de ses collaborateurs.


"La délégation est d'abord perçue en interne comme une marque de confiance. Et plus on descend dans les strates opérationnelles, plus cette confiance perçue est importante. Et plus elle est efficace dans l'efficience des gestes quotidiens." extrait du livre l'Urgence du Bien Commun, d'Olivier de Marignan, associé BOSS to BOSS.


Néanmoins, les systèmes de contrôle injustifiés peuvent donner le sentiment que la Confiance accordée est remise en cause :

Comme le dit Jean François Zobrist, "la confiance totale et absolue est éminemment plus rentable que le contrôle. C’est la confiance dans les professionnels qui permet le développement managérial vers plus de participation, de coopération, de créativité, d’engagement dans les projets."

Pour autant, faire confiance n'exclut pas forcément tout contrôle. Êtes-vous d'accord ?


La "Confiance parfaite" résulte surement d'une question de mesure, de dosage et d'équilibre. Avez-vous déjà croisé sur votre chemin des gens ayant trop ou trop peu Confiance en eux ? Est-ce que cela est efficace ?



Lauren ROUSSEAU

Chargée de Communication

BOSS to BOOS



23 vues0 commentaire
CONTACT
  • LinkedIn BOSS to BOSS
  • Twitter BOSS to BOSS
  • Facebook BOSS to BOSS
  • YouTube BOSS to BOSS

Tél : 02 40 85 87 97

contact@bosstoboss.net

Bâtiment B

3 rue Henri Guillaumet

44700 ORVAULT, France​​